Rechercher
  • Clémence Barcus

Hygiène et poisson : comment ça marche?

Les animaux aquatiques transportent sur leur peau, leurs nageoires et même dans leur bouche, des parasites. Si ces parasites ne sont pas enlevés régulièrement, ils se multiplient jusqu’à remettre en cause la santé de ceux qui les ont. N’ayant pas la capacité comme certains animaux terrestres de s’auto-nettoyer, les animaux aquatiques dépendent d’autres pour se débarrasser des peaux mortes et bactéries.

Ce nettoyage consiste à déparasiter les endroits externes, comme la peau, et internes, comme la bouche ou les ouïes, mais aussi à enlever les tissus blessés et les débris alimentaires.


Ce mutualisme se manifeste essentiellement dans ce qu'on nomme des stations de nettoyage. Ce sont des lieux où les animaux aquatiques se rassemblent, aussi bien en eau douce qu’en milieu marin, pour se faire nettoyer par des espèces plus petites. En milieu marin, la plupart du temps les stations de nettoyage se situent dans les endroits de passage, en haut des récifs coralliens. La nature est bien faite, non?

En pratique comment cela se passe ?

L’animal voulant se faire nettoyer nage lentement au sein de la station vers les poissons ou crevettes nettoyeurs. Il écarte les nageoires voire les étend, ouvre la bouche et attend ainsi que les poissons fassent leur travail. Tous les poissons sont susceptibles de venir dans une station de nettoyage, les mérous (apprenez en plus sur cette espèce en lisant notre article) comme les murènes en passant par les requins, les raies Manta et les tortues.

Ces stations sont un parfait exemple de symbiose. Les nettoyeurs se nourrissent de ce qu’ils trouvent sur celui qui vient se faire nettoyer. C’est aussi un exemple de mutualisme puisque les poissons nettoyeurs ont tout confiance en des espèces plus grandes et potentiellement dangereuses lorsqu’ils s’immiscent dans leur bouche ou ouïes.

Cet échange de bons procédés est d’une importance primordiale pour le biotope. En effet, des études ont démontré qu’en l’absence de station de nettoyage la population d’animaux aquatiques diminue du fait de la hausse et de la propagation de maladies.

Quels sont les animaux nettoyeurs ?

Le labre nettoyeur (Labroides dimidiatus), est un poisson mesurant en moyenne 10 centimètres vivant dans les eaux tropicales Indo-Pacifique. Il est reconnaissable à sa bande noire traversant son flanc et son œil. Etant un poisson nettoyeur, il vit dans les massifs de coraux, où il peut se réfugier en cas de danger.

Les crevettes, notamment celles appartenant aux familles des Palaemonidae, des Hippolytidae et des Stenopodidae, sont aussi connues pour être des espèces se nourrissant des parasites, débris de nourriture et des peaux mortes trouvés sur les autres espèces marines.

Enfin, le gobie nettoyeur (Elacatinus), est un poisson mesurant pas plus de 4,5 centimètres et vivant dans les récifs de la mer des Caraïbes et de l’océan Atlantique tropical.

Fun fact : vous le croirez si vous voulez, mais les plongeurs aussi peuvent bénéficier de ces traitements, il suffit de trouver une station, de nager lentement… et d’ouvrir la bouche.

4 vues0 commentaire
  • Instagram
  • Facebook
  • Pinterest
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône

©2019 par Les Peluches de Marius.